24 mai 2007

Moonly Day - Remix

Sky Day 7 by Tracie76 Une journée toute belle comme la luneDébordante de souriresDe par mes mots écrits des couleurs de mon soleilDébordants d’enfants qui jouentEt d’anciens qui chantent Je vous envoie le bleu des cieux Allons tous deuxChercher une journée pure et d’éclatVoici venu le temps du feuEt le temps des garçons sagesLes temps des fillesEt le temps de ceux qui ont oublié depuis longtempsDe quelle façon le temps se joue de l’âgeTout en disant « on verra » Une journée toute belle comme la lune ... [Lire la suite]
Posté par Kline à 07:30:00 PM - - Commentaires [8] - Permalien [#]

13 mars 2007

Hip-Hop part 01...

Des coups de feu dans le quartier,Des douilles qui tombent à terre comme des remordsMal digérés par les cons du quartierUn flow qui brûle comme un chargeur mal vidé Comme M.O.P, rien à perdre, alors reste le Hardcore,La vie est vraie cousin, rien à perdre,De là d’où l’on vient, rien à perdre,Alors devant,faut placer nos billes devant,Leurs politiques, on connaît, on sait le pirePour l’avoir vécu... Alors faut placer nos billes devantCe qu’on crie c’est du pur vécuCe qu’on écrit ils l’utilisent sur leurs papier Q. Alors chante... [Lire la suite]
Posté par Kline à 01:30:00 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
12 mars 2007

A moonly day...

Half Way To The Moon by Gilad Un jour beau comme la lune,Gavé de sourires en mots de soleilsDes enfants qui rient et des vieux qui sourientUn ciel de bleu pour une journée sans nuagesVoici venu le temps des garçons sagesEt des filles qui ne pensent plus à leur age Un jour beau comme la lune I love you and I wish you were here J’ai pour toi des farandoles en réserve,Des flows d’amour qui se déversentPour un ailleurs sans réserveEt des nuits de velours qui nous observent I love you and I wish you were here Voici... [Lire la suite]
Posté par Kline à 09:30:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 mars 2007

Poetical and all...

Sokka and Poetry by KimiCrusader En quoi consiste mon job quand je cause en prose ? Placer en rimes ce que j’entends autour de moiCe que je vois, alchimie ancienne plus vieille que moi. Je pose en mots des images en négatif,Photographie par ma prose l’invisible dessous le fictif. Je compose à partir de mes clichésCe qui dort sous la réalité,L’objectif fixé sur ce qui blaze ou blessePour offrir en poèmes un instantané, une cicatrice,Sur ces silences damnés qui nous oppressent. Pourquoi c’est ça le taff que j’ai choisi ? ... [Lire la suite]
Posté par Kline à 07:00:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 février 2007

The Sound Museum

Everything We Do Is Music by Bodading Elle marche et dans sa main droite elle serre un beau bouquet de roses. Elle sourit aux passants pressés vêtus de costards électroniques. Ils ne font pas attention à elle. Leurs portables calés sur l’oreille, la tête penchée de coté, ils sillonnent les trottoirs, semblables à de curieux satellites en pèlerinage autour d’un provider invisible et tout puissant. Un dieu schizophrène, rigide, abominable. Elle ? Elle marche. Souriante… Coiffée d’une étrange gaze blanche. Ses yeux d’amour... [Lire la suite]
Posté par Kline à 08:00:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 février 2007

The Lake of Sorrow

Towards the Lake by Sylph I’m here, sitting in my chair, Looking at the reflection of your love shining trough my window, Shinning upon the dark room I’m in. I’m listening to our song. The song says “send me back my love…”. Why am I feeling so sad when I should be happy by just sitting here, Looking at the reflection of your love on my window ? Time goes by, Yes. And I sense every second of it ringing in my mind, Like burning violins swinging down into the abyss of my heart, ... [Lire la suite]
Posté par Kline à 06:30:00 PM - - Commentaires [12] - Permalien [#]

03 février 2007

A Cup of Coffee with Hatred Please...

To A Coffee - By Grillazs S’il te plaitDonne moi un caféAvec deux doigts de haine dedansEt ne m’adresse plus la parolelorsque je te donnerai la pièce de ta monnaieTes invectives infectes par le passé ont trop souvent blessé mon affectEt je ne supporterai plus jamais le fouet de ta langue sur ma peauJe suis libre et mon âme à se plier n’est pas encline Mon échine connaît le mot liberté bien avant qu’il ne soit gravéSur le fronton de tes suffisances dialectiques Je suis libreEt pourtant tu persistes encore à vouloirPar tes... [Lire la suite]
Posté par Kline à 09:30:00 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
30 novembre 2006

Poetry In Motion

Krakow - Poetry in Motion - Richard Spence J’ai pourtant cherché aux huit coins de l’universEt je n’ai pas trouvé les motsJuste des vers de pacotille Mais le flowcomme un fluide éparpillé en 10.000 morceauxLe flow respire quand je pose mes motsQue ma vie soit triste ou claire J’aime la soie de ta peau quand tu respiresJ’aime ta prose quand tu me désires Je passe ainsi du coq à l’ânemais que sais-tu des maux des anges ?A l’écrit je dis autant qu’à l’oralEt rien de ce que je fais n’est banalJ’inscris sur la page d’un temps... [Lire la suite]
Posté par Kline à 10:00:00 PM - - Commentaires [14] - Permalien [#]
24 novembre 2006

The Last Song

The Last Song by LAdesigner Il n’y a pas d’entre deux, ni de chassé croisé pour nos cœurs en orbite. L’apesanteur ma chérie nous domine. La peur d’un ailleurs nous assassine. Les pleurs, les heures de malheur qui pèsent sur le cœur, tout ça prédomine. Même mon flow te mine quand j’égrène ma prose. Je le sais mais sache aussi que mes mots sont les notes d’un cœur guitare, en résonance avec nos déchéances et nos dernières chances. Que sais-tu de mon horizon ma chère ? La mer sans tes golfes clairs à des allures de démons... [Lire la suite]
Posté par Kline à 11:35:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 novembre 2006

No More Words

You Say You Love by Shutterpix Je n’aurais plus de mots, les mots me fuientComme si j’avais le cœur percé, les mots s’enfuientJ’ai beau avoir du noir dans le cœur pour le poser sur fond blancMais le flow s’échappe comme s’en vont mes rêves d’enfantEt me voici à rimer sur des bouts de rimes pauvresComme cette vie qui me fuitC’est sans finNe pleure pas mon cœur car tu es sans vieJ’ai vu le néant de trop près pour pouvoir retrouver ma lumièreMa fée clochette est morte un soir d’automneAux abords d’une autoroute direction ShanghaiSans... [Lire la suite]
Posté par Kline à 09:00:00 PM - - Commentaires [9] - Permalien [#]