dominiquedevillepin013
Dominique Galouzeau de Villepin
No retreat, no surrender
bande son : "La Boulette (Génération Non Non)" Diam's

Une amie qui connaît mes opinions m’a envoyé un petit mail en me demandant pourquoi je ne parle pas du CPE sur mon blog qu’elle lit de temps en temps, «…pour prendre des nouvelles puisque tu n’appelle jamais ». ;-) Alors je réponds ici au sujet du CPE.

Le commentaire politique n’est pas l’axe principal de mon blog, d’autres le font bien mieux que moi. Et la politique ça se fait plus que ça doit se commenter. De plus, j’ai d’autres manières de m’exprimer sur mon blog au sujet de l’actualité.   

J’ai manifesté la semaine dernière contre le CPE. Pour une raison très simple et sans rentrer dans les détails. Le CPE est une insulte à l’intelligence du peuple français. Deux ans à l’essai ? Renvoyé sans motifs ? Une loi votée par l’emploi de la force ? Sans consulter les intéressés ? Come on Galouzeau, stop kidding us, please !

Le CPE est une insulte qui ne cache même pas son mépris. LE CPE ne sert que de sordides questions de stratégies électoralistes et partisanes. L’intérêt véritable pour l’ensemble des français là-dedans ? Aucun.

Depuis que Jacques Chirac est aux commandes de ce pays comme un Louis XVI en fuite perpétuelle à Varennes, tu vas me faire croire que votre grande préoccupation c’est de servir le peuple français ? Et pour cela tout ce que vous avez trouvé c’est le CPE ? Waow !

Si d’une façon générale je n’abordes pas directement les sujets politiques sur mon Blog c’est enfin parce que j’utilise cet espace comme un endroit de relaxation. Electronic relaxation. Où je travaille et retravaille mes textes, mes sentiments, mes impressions et mon flegme so british. Et mettre de la politique ici à tendance à me niquer le groove.

google_earth2
Google Earth
Spy the Globe
bande son : "Investigative Reports" GZA

Google Earth c’est vraiment cool. C’est le voyeurisme à l’échelle de la planète avec ceci qu’on a la sensation étrange d’être dans la peau d’un satellite en orbite autour de la terre. Il permet aussi de calculer les distances entre deux points sur le globe. Je sais donc aujourd’hui que je me trouve à exactement à 5.122,22 km de l’endroit où je suis né. L’insoutenable légèreté de l’inutile ! Je kiffe ça bien même ! C'est tout ? Oui. Et l'image au-dessus est un peu trop grosse pour cette note. Mais on s'en vlè, on s'en gnole même.


equipe_la_matinale
Equipe de La Matinale - Canal Plus
Bloubi Boulga Power
bande son : "L'ile aux enfants" - Casimir

Tous les matins, je regarde l’émission La Matinale sur Canal +. Et ce matin, il y avait Grand Corps Malade en invité. J’aime beaucoup ce que fait ce gars question Slam. Mais le sujet de cette note est ailleurs.

marie_colmant1
Marie Colmant
Professional Pipelette People
bande son : "I Heard it Through The Grapevine" Marvin Gave

Qu’est ce qu’elle me plait grave certains matins, l’espèce de grosse bouche à lunette pleine de dents qui fait partie des chroniqueurs de l'émission la Matinale. Elle s’appelle Marie Colmant et représente l’exemple parfait de la discussion d’apéro érigé en système de pensée. Et recraché en petite coupure sur mon petit déjeuner.

Si être Bobo était une maladie, je l'appellerais la Marie-Colmanite aiguë. D’ailleurs, l’émission entière à l'air d'une vaste discussion d’apéro sympa entre gens très bien. Très bon chic et trop bon genre. Et au lieu de s’appeler La Matinale de Canal + je propose de l’appeler le Morning Bobo Show. Ce serait plus dans le ton.

Pourquoi je la regarde alors cette émission si je critique ? Parce que d'abord j’aime bien voir le zapping de la veille au petit déjeuner, prendre deux trois nouvelles avec mon café et surtout, plaisir qui risque de devenir une passion, j'adore noter les dernières âneries de Marie Colmant, la grosse bouche rouge à lunettes et toute pleine de dents.

Je suis trop moqueur moi ? C'est vrai. Mais pas autant qu'elle débite des conneries. Et en direct ! C’est de l’ordre de la performance à ce niveau. On dirait que tous les sujets qu’elle chronique dans l’émission proviennent de discussions qu’elle à eue la veille avec ses meilleures copains et copines. Le genre de copines bien nunuches qui font style intello par la marque de lunette portée et dont on s’entoure pour se sentir intelligente en commentant la lecture du dernier Télérama.

La dernière connerie vraiment bien de Marie Calmant, en date du 24 mars, j’ai une mémoire de guedin moi le matin, c’est en parlant de rap :

«... le Queensbridge, qui à donné naissance au rap de la East Coast » Marie Colmant, Mars 2006.

La où c'est fort, c'est l'aplomb auto-satisfait qu'elle a en disant ce genre d'infos. Et sur la naissance du rap qu'elle situe dans le Queensbridge, là je dis Yess ! Trop beau.

Ce qui relève de la prouesse avec Marie Colment, c'est que toute info qu'elle donne a 20% de chance d'être une approximation foireuse entrecoupée de 300 "heu...", 80% de chances d'être une énormité et 100% de chances d'être un bon gros cliché bien nase dont la date de péremption est passée depuis un an au moins.

Des fois, pour tenter de m'expliquer sa présence dans l'équipe des chroniqueurs de la Matinale, je me demande si elle n'est pas une sorte de sujet d'expérience de la part de scientifiques douteux. Genre pour savoir combien d'anneries à la minute le public peut gober de bonne heure sans réagir. A moins qu'elle ne soit en fait que la réincarnation de l'esprit de Garcimore en journaliste. Non, au moins Garcimore avec ses tours foireux savait que ses tours étaient foireux. Et Marie Colmant y met du coeur et de la conviction quand elle balance ses infos foireuses. Elle y croit. Et ça c'est beau. Je suis même sur que son entourage le sait mais ne dit rien de peur qu'elle subisse une sorte de traumatisme en prennant conscience de l'écart entre son "happy" monde intérieur et la réalité. 

Par rapport à la bêtise relevée plus haut, le Queensbridge est un quartier de New-York dont sont issus d’excellents rappeurs comme Nas ou encore Mobb Deep. Mais ce n’est sûrement pas celui qui a donné naissance au rap d’où que ce soit. C'est le Bronx for god sakes ! Par pitié Marie, documente toi un peu avant de nous resservir ce que ton gardien d'immeuble t'a raconté hier soir au sujet du rap !

Bref, allez Marie Colmant. C'est pas grave, passe moi les olives s’il te plait, je ne t’en veux pas. Après tout, les apéros entre amis c'est fait pour décompresser. C'est l'essentiel. Et puis, qui t'en tiendrais rigueur d'ailleurs ? Tout le monde s'en bat les couilles. C'est comme ça chez les gens bien elevé pas vrai ? Allez Tchin !

Allez, encore une autre perle de mon amie à lunettes à grosse bouche pleines de dents. Juste pour la route avant de finir ma note.

« … Frederick Douglas, le plus grand poète noir recensé à ce jour. » Marie Colmant, Mars 2006.

frederick_douglass
Frederick Douglas

God Damn ! How do you do that baby ? You got to be on something ! Is it coke, crack ? What is it ? Tell me !

C’est comme si quelqu’un pendant un apéro vous sortait : «… au fait, tu sais que Bob Marley était le plus grand violoniste recensé à ce jour ? ». Non, je savais pas mais passe moi le bol d’olives juste à côté de tes dents s’il te plait et ressert moi un verre. Je me sens comme tout fatigué d’un coup là.

Au passage Frederick Douglas était un intellectuel africain-américain qui a lutté contre l’esclavage des noirs au dix-neuvième siècle. Et je ne sais pas où ni surtout qui l’a jamais recensé comme le plus grand poète noir. A ce jour en plus ! Bon, je dis ça mais en même temps, c'est vrai que je n’ai pas toutes les œuvres au violon de Bob Marley non plus.

mister_k_signature8