An hini a garan – Interprétation Mister K

Celle que j’aime, je l’aimais déjà enfant,
Quand nos cœurs étaient ensembles
Je n’avais d’amour que pour elle,
Quand j’étais enfant c’était elle, celle que j’aime

Celle que j’aime, je l’ai perdue pour toujours
Elle est partie bien trop loin pour qu’elle ne revienne
Et me voici chantant ce chant d’amour
Ce chant d'amour chanté pour celle que j’aime

Celle que j’aime m’a quitté un jour
Pour s’en aller bien plus loin que notre amour
Pour s’en aller bien plus loin, pour toujours
Et pour toujours j’ai perdu celle que j’aime d’amour

go_back_in_time
Go Back in Time by Spoken

An hini a garan signifie en breton Celui que j'aime. Cet air traditionnel appartient au répertoire de la Gwerze. La Gwerze est une complainte ou une ballade. C'est une magnifique chanson, par ailleurs superbement interprétée par Denez Prigent, dans son album "Sarac'h" (Barclay / Universal Music).

Lorsque j’ai écouté cette chanson pour la première fois, je fus frappé par ses beaux accents nostalgiques et la magnificence des sonorités du breton dans laquelle elle est chantée. J’ai alors aussitôt tenté de trouver une traduction française qui puisse restituer la beauté des paroles originelles. Sans succès.

Il m’est alors venu l'envie d'interpréter cette chanson à ma façon, avec les sentiments qu’elle m’évoque mais sans trop s’éloigner de sa signification première. Et An Hini A Garan fait ressurgir en moi des émotions anciennes et des images d'enfance, une nostalgie particulière tellement ancrée dans mes fibres culturelles et personnelles.

C’est donc cette interprétation personnelle mais respectueuse que je place au début de ce post. J'espère avoir restitué en français les émotions que j’ai ressenties avec An Hini A Garan, ou Celui que j’aime. En langue bretonne, An Hini A Garan peut aussi bien se traduire par Celui que j’aime que par Celle que j’aime. Et je ne me suis pas privé de jouer sur cette absence de genre défini.

An hini a garan – Texte Original

An hini a garan, gwechall bihan er gêr
Pa oamp tostig an eil, an eil ouzh egile
Va c'halon ne gare, gare nemet unan
Pa oan bihan er gêr an hini a garan

An hini a garan, 'm eus kollet da viken
'Mañ degouezhet pell ha ne zistroio ken
Ha setu ma kanan, kanan keti ketañ
Ha setu ma kanan d'an hini a garan

An hini a garan, un deiz 'n eus va losket
Aet eo d'ar broioù pell, d'ur vro n'an'vezan ket
Aet eo d'ar broioù pell da c'hounit e vara
Kollet, kollet un deiz, an hini a garan

An hini a garan – Traduction (globale)

Celui que j'aime, autrefois, petits à la maison,
quand nous étions tout près l'un de l'autre,
mon cœur n'en aimait qu'un ;
quand j'étais petite à la maison, celui que j'aime

Celui que j'aime, je l'ai perdu à jamais ;
il est parti au loin et ne reviendra pas ;
et voici que je chante à celui que j'aime

Celui que j'aime, un jour il m'a laissée ;
parti vers les pays lointains, des pays que je ne connais pas,
parti vers les pays lointains , pour gagner son pain.
Perdu, perdu un jour, celui que j'aime