Won’t you help to sing These songs of freedom?
’cause all I ever have : Redemption songs ;
Redemption songs. Bob Marley

stanley_tookie_williams

Comment rester insensible au sort qui fut celui de Stanley Tookie Williams ?
Le 13 décembre l'Etat de Californie, dont le gouverneur est Arnold Schwarzenegger, a décidé de lui faire subir la peine capitale par injection léthale.
Stanley Tookie Williams est mort dans une insupportable agonie à 9h01 heure française ce jour là. Seule la grâce du Gouverneur de l'Etat de Californie pouvait le sauver de cette fin annoncée.

Voici un homme qui dans sa jeunesse fut à l'origine de l'un des pires gangs américains, les Crips, et qui fut mis en prison pour crimes contre 4 personnes. Crimes dont il s'est toujours déclaré innocent. Mais ça, cela regarde la justice.
Ce que je retiens de l'histoire de Stanley Tookie Williams c'est que tout en purgeant sa peine de prison à vie avec la peine capitale en suspend, cet homme s'est amendé en dénonçant la perversité, la violence et la criminalité du système des gangs. Il s'est employé à écrire des livres éducatifs à l'attention des jeunes défavorisés en les exhortant à ne pas céder à la violence et à rejeter le phénomène des gangs. Ce travail colossal depuis le fin fond de sa cellule lui a même valu d'être proposé à 5 reprises pour le Prix Nobel de la Paix.

Voici un homme qui est parvenu à trouver le chemin d'une indéniable rédemption en faisant de sa vie un support pour condamner la violence dont il était lui-même l'incarnation dans sa jeunesse.
En refusant de le gracier, Arnold Schwarzenegger à nié la notion même d'espérance.

Je me permet un apparté débile. Le seul film de Schwarzenegger qui m'importait jusque là c'était Conan le Barbare de John Milius. Un film dont j'étais fan en regard du créateur de Conan (l'auteur Robert E. Howard) et de la manière de filmer cet univers par John Milius. Je ne suis pas sur aujourd'hui d'être capable de visionner ce film sans bouillir d'indignation à la vue de Schwarzenegger, l'acteur principal, dont je ne pensais de toute façons pas grand chose en dehors de ce film.
Qu'Arnold Schwarzenegger ait pu laisser exécuter Stanley Tookie Williams pour s'assurer sa réélection à la tête de l'Etat de Californie montre qu'il a franchit l'étape qui sépare l'humain de la machine politique. La grâce d'un être humain ne devrait pas reposer entre les mains d'un autre.

En guise de piètre consolation, la ville natale d'Arnold Schwarzenegger en Autriche, en réaction à l'exécution de Stanley Williams, débat en ce moment pour débaptiser le stade municipal qui porte encore le nom de l'ex monsieur univers.

2005 : Séparation de la Culture et de l'état ?

C'est sous cette excellente accroche d'un post chez Velvetyne que je m'en suis allé jeter un coup d'oeil sur le lien proposé ici. Je me fais l'obligation de transmettre cette info capitale qui ne présage encore rien de bon. Il s'agit ici d'une loi visant à cadenasser le droit d'auteur en France au profit exclusif de l'industrie du disque. Je résume mais dans les détails c'est pire. Ce projet de loi s'intitule projet de loi sur le Droit d'Auteur et les Droits Voisins dans la Société de l'Information (DADVSI). Pour avoir plus d'éléments de reflexion c'est ici et ici.

Hope is still a montain peak away...

smile

Plus Gai Maintenant les enfants...

Les blogs c'est super ! A partir du moment où l'on possède un ordi, une connexion au Monde Large Toile (World Wide Web) et un libre arbitre, le blog est l'incarnation flagrante (suivie d'une IP) de la liberté d'expression. Il ne fait pas de doute que cette liberté est subordonnée aux monopoles que sont les moteurs de recherche, les hébergeurs de blogs et aux systèmes politiques qui visent à réguler tout ce petit magma hyper textuel.
Pour l'instant le phénomène des blogs n'est qu'un phénomène encore en devenir mais viendra le temps où les pouvoirs en place (the power to be) voudront s'immiscer dans cette profusion de liberté d'expression incontrôlable. Mais nous n’en sommes pas là.

Cette barbante introduction me permet de révéler ma joie de la journée trouvée sur le blog de Sael. Blog dont je suis friand pour des raisons qui me sont propres et parce que chez Sael c’est joli.
Je suis un fan d’anime (prononcer animé) et en tant que tel Monsieur Miyazaki est une quasi divinité de la chose en ce qui me concerne. Porco Rosso c’est lui, Princesse Mononoke c’est lui, le Voyage de Chihiro c’est encore lui et le Château dans le Ciel c’est lui aussi.
Je suis également très accro de Rabelais et de Victor Hugo qui n'ont rien à voir dans l'histoire mais j'adore les sushis ET la littérature fantastique. Dans ce domaine, ayant été élevé par une mère américaine complètement américaine c'est à dire authentiquement bizarre, j’ai reçu très tôt la grâce d’être éduqué dans l’univers de la littérature fantastique et de science-fiction.
Et parmi les somptueux ouvrages qui me furent intelligemment soumis à la lecture il y avait cette fabuleuse série Tales from Earthsea de la magnifique Ursula K. Le Guin. Autre américaine au nom français (breton pour être précis) car mariée à un français (d'origine bretonne pour être exact).
Figurez vous que cette trilogie de romans va être porté à l’écran par monsieur Miyazaki lui même. Le bonheur ne tient vraiment qu’à une question d’affinités et de liens posés sur un blog.
Plus de détails et de liens chez SAel. A toute seigneuresse tout honneur.    

Voilà pour terminer ma note du jour de 21h heure française.

EDIT : Après avoir consulté CATSUKA un site consacré à l'anime, il s'avère que  l'information ci-dessus est incomplète voire fausse. Tales From Earthsea sera bien produit par les studios Ghibli sous le titre Gedo Senki mais ce ne sera pas Hayao Miyazaki qui sera à la réalisation mais son fils Goro Miyazaki. Voilà. Mais c'est quand même une bonne nouvelle.