idiot_outside01

L'Association Des Audionautes, l'ADA, déclarée en 2004, réfléchit et tente de trouver des solutions au problème épineux du partage des fichiers par le biais du net. Suite à des condamnations (abusives dans la majeure partie des cas) d'internautes démunis face à la seule pression de l'industrie du disque, cette association met en place une reflexion, une plateforme de débat et un manifeste. Leur site internet est .

Manifeste de l'ADA :

Je télécharge sur les réseaux peer-to-peer parce que :   

1/ Je peux trouver ce que je cherche sur les réseaux P2P : beaucoup de contenus ne sont toujours pas disponibles sur les plateformes commerciales.

2/ Je peux rencontrer des gens sur les réseaux P2P et apprendre des choses.

3/ Je peux écouter une chanson ou le travail d’un artiste avant de l’acheter.

4/ Je peux faire découvrir des morceaux à mes amis d’un simple clic.

5/ Je peux écouter mes morceaux, sans DRM ni mesure de protection,  sur mon baladeur d’hier, d’aujourd’hui et de demain mais aussi sur mon ordinateur Mac, Windows 98 et Linux ou sur mon PDA.

6/ Je peux accéder aux petits artistes et aux gros de la même manière,  sans traitement de faveur.

7/ Je peux écouter des artistes et des chansons qui ne sont pas – ou plus – édités.

8/ Je peux écouter tous les concerts d’un artiste que j’aime et pas ceux qu’ont choisi pour moi la maison de disque.

Et aussi :   

9/ Parce que je sais que les artistes ne touchent presque rien sur les plateformes commerciales (quand ils touchent quelque chose).
                         
10/ Parce que je fais économiser de la bande passante pour ceux qui diffusent leur musique.
                         
11/ Parce que j’ai déjà payé les droits sur les vinyles ou sur les CD et la redevance « copie privée » sur les supports vierges.
                         
12/ Parce que c’est là que s’élabore la culture de demain !   

Mais surtout parce que c’est simple, rapide, efficace et   que ça existe là, maintenant, tout de suite !

signaturejd1
Jean d'Orson
pour Shanghai Flow