breizhflag3

Traditionnel, texte Y. B. Piriou, arrangement Alan Stivell

Pa rankas dilezel ar ger
Ha mont d'ar brezel da  bellvro
Ar c'hleier galv  a vralle taer
ne zeuas  ket  he gwaz en dro

(Quand il dut quitter la maison
Et s'en aller à la guerre dans un pays lointain
Les cloches sonnaient violemment
Son homme ne revint jamais)


Pa'c'h eo aet kuit  da seitek vloaz
E pa koant 'vel ur rozenn wenn
Lizher avat n'eus bet biskoazh
He merc'h zo kollet da viken

(Quand elle est partie à dix sept ans
Elle était jolie comme une rose blanche
De lettre, elle ne reçut jamais
Sa fille était perdue pour toujours)


Pa laoskas he mab a barkoù
Da vont da vervel an tad
An drez 'greskas an e brajoù
Gant ar balan hag al linad

(Quand son fils laissa ses barques
Pour aller mourir comme le père,
Les ronces poussèrent dans ses champs
Avec le genêt et l'ortie.)


Bugale all aet da Bariz
Bevan aman ne oa ket aes
Bugale all aet da Bariz
Skeud an Ankoù zo war ar maez

(Les autres enfants sont partis à Paris
Vivre ici n'était pas facile
Les autres enfants sont partis à Paris
L'ombre de la mort s'étend sur la campagne)


He zi gwechall leun a vuhez
A zo digor d'an avel foll
Ha piv gredo tamall neuze
M'he deus qwinardant war an daol ?

(Sa maison autrefois pleine de vie
Est ouverte au vent fou
Et qui osera lui reprocher
D'avoir de l'eau de vie sur la table ?)


Arc'hoazh 'vo kaset d'an ospis
Hec'h-unan gant he c'halon yen
He bugale aet da Bariz
Pe da lec'h all n'ouzon ket ken

(Demain elle sera envoyée à l'hospice,
Toute seule, le coeur glacé,
Ses enfants partis à Paris
O, ailleurs, je ne sais plus)


Kredit achanon, kompagnunez
Evit dastum o fezhioù aour
Un toulladmat an aotronez
A oar ober teil gant ar paour

(Croyez-moi, camarades
Pour rassembler leurs trucs en or
Une bonne partie des Messieurs
Savent faire du fumier avec les pauvres)

anansivel_elangonned

E Langoned
Production   Fontana Phonogram 1974
© Disques Dreyfus FDM 36203-2 édition 1994


signaturejd

 

Jean d'Orson
pour Shanghai Flow